24 juin 2016 Service Communication

Bérénice, aux quatre coins du monde

Bérénice a quitté l’Ecole en 2013 après un cursus complet qui l’a vu parcourir le monde avant de suivre une alternance en innovation Web chez Kiabi. La jeune Community Manager SEO (Search Engine Optimization) revient sur ses années au sein de l’ISCID-CO et sa passion pour les voyages qui n’est pas incompatible avec son métier.

Vous avez un parcours riche à l’ISCID-CO. Pouvez-vous nous le décrire ?

J’ai intégré l’ISCID-CO après mon Bac en 2007. Le cycle préparatoire intégré* était ouvert depuis tout juste un an. J’ai donc effectué mes 2 premières années à l’ISCID-CO en prépa. Mais mon rêve était surtout de partir au Japon. Le service des relations internationales de l’époque m’a alors trouvé une université à Osaka où j’ai pu étudier le japonais dans une famille d’accueil pendant une année de césure.

De retour en France, l’année suivante, j’ai suivi un stage BAC+3 à Berlin dans une start-up française. Ce fut ma première expérience en Webmarketing. Ensuite, j’ai réalisé ma 4ème année en échange en Angleterre à l’University of Kent et, en dernière année, j’ai opté pour l’alternance dans la branche « innovation web » de Kiabi.

Justement quelles étaient vos attributions lors de cette année en alternance ?

Je devais m’occuper de la mise en place l’application mobile France de Kiabi. Le mobile était à l’époque un nouveau marché en plein développement. Au fil de l’année, j’ai également participé au déploiement des sites et applications mobiles de la marque en Espagne et Italie.
La problématique principale était de passer d’une optique « multi-canal » à une approche « cross-canal ». En effet, avant, les stratégies marketing de Kiabi étaient différentes selon les médias et pas réellement liées entre elles. Avec l’approche « cross-canal », la stratégie devient cohérente sur tous les médias. Le consommateur s’y retrouve mieux. Que ce soit sur le Web ou en magasin, il identifie plus facilement la marque. Et c’est ici que le mobile est intéressant. C’est une sorte de pont entre les médias car il permet d’installer « internet en magasin » (le Web in Store).
A Kiabi, on réfléchissait alors à équiper les employés de tablettes ou à faire en sorte que les clients puissent utiliser leur propre mobile en magasin par l’installation de bornes Wifi.
Par exemple, un projet sur lequel j’ai travaillé en France et en Espagne permettait aux clients de trouver sur internet des vêtements au bon coloris et à la bonne taille puis de se les faire livrer chez eux ou en magasin.

Vous travaillez désormais à Made in meubles et vous avez également développé votre propre site : « Jeunes à l’étranger ». Pouvez-vous nous raconter la genèse de ce projet ?

« L’ISCID-CO vous fait confiance (…) C’est une philosophie où l’étudiant est acteur et non pas spectateur de ses études.  »

BéréniceCommunity Manager

En réalité, après avoir rendu notre soutenance de fin d’année, Alex** et moi avions envie de travailler sur un nouveau projet.
J’ai toujours eu l’habitude d’emporter du travail le soir. Je dois toujours faire quelque-chose et je voulais continuer d’apprendre ! Alors, on a construit ce site : « Jeunes à l’étranger ». Cela correspondait à un vrai besoin de l’époque : Alex avait eu une proposition de VIE au Canada. On voulait partir mais on se posait beaucoup de questions sur la vie là-bas. On rencontrait aussi beaucoup de jeunes qui voulaient partir comme on l’a fait et qui nous posaient des questions sur nos expériences à l’étranger.

Du coup, à travers ce site, on a voulu partager notre expérience, témoigner pour apporter un éclairage aux jeunes qui souhaitaient partir à l’international. Au début, les témoignages étaient faits par nos amis, puis par les amis de nos amis et maintenant on reçoit des mails de jeunes qui veulent décrire ce qu’ils vivent en Europe en même aux 4 coins du monde ! Le site est désormais rentable.

Exemple de Publications de « Jeunes à l’étranger »

Sur quoi repose sa rentabilité ? Quel est votre business-model ?

Le site repose sur la publicité en ligne Adsense, sur des articles et une mise en avant des entreprises partenaires et sur un peu d’affiliation également.
On gagne un peu d’argent mais le plus important est que « Jeunes à l’étranger » ait été un tremplin pour moi. Ça m’a beaucoup appris sur le Webmarketing. Il a complété mon expérience plus axée gestion de projet chez Kiabi notamment en génération de trafic, en gestion de communautés et en référencement naturel. C’est grâce à ça que j’ai trouvé mon premier emploi.

D’ailleurs, si j’avais un conseil à donner aux étudiants c’est de ne pas attendre qu’on vous donne les choses ! Surtout pour les profils SEO. Le Webmarketing est encore un monde d’autodidactes. Il faut beaucoup de pratique et ne pas brûler les étapes pour y arriver.

Comme Bérénice, développez vos compétences en Webmarketing !

Vous avez appris par vous-même mais est-ce que l’expérience à l’ISCID-CO vous a aidé dans la vie professionnelle ?

Avoir des cours variés dans plusieurs domaines, c’est formateur. Mais c’est surtout l’écoute et l’ouverture d’esprit de l’Ecole que je retiens ! Les études et les stages à l’étranger ainsi que l’apprentissage à travers des projets permettent de prendre confiance. La direction nous a toujours poussé à faire les choses par nous-même. Par exemple, quand je suis arrivée dans ma famille d’accueil au Japon, je ne parlais pas bien la langue. J’ai dû me lancer. Cela résume bien l’Ecole. L’ISCID-CO vous fait confiance mais elle ne donne pas tout. Elle vous donne surtout l’envie d’entreprendre pour réussir. C’est une philosophie où l’étudiant est acteur et non pas spectateur de ses études.

Cette confiance, je souhaite à mon tour la partager. D’abord, à travers mon blog : berenicemayoti.fr où je donne des conseils techniques en référencement aux bloggeuses sur des thématiques féminines et ensuite en revenant à l’Ecole pour donner des cours en webmarketing !
Dans 5 ans, je me vois également monter ma propre entreprise.

Les Conseils d’une Community Manager SEO

*Les deux années de cycle préparatoire intégré s’appellent désormais 1ère et 2ème année de Bachelor
**Alex (Alexandre) est le compagnon de Bérénice. Ils se sont rencontrés à l’Ecole. Ils partagent la même passion des voyages à l’étranger et travaillent désormais ensemble sur le site « Jeunes à l’étranger »

Tagged: , , , , , ,
sit sed ipsum Praesent commodo vulputate, dolor. Donec ut consectetur risus Lorem