23 April 2019 Service Communication

Inès, l’aventure madrilène

Inès, étudiante en 3ème année de Bachelor Commerce et Management à l’International est partie un semestre en échange dans la capitale espagnole. Elle témoigne ici de ses études à l’Ecole CEU SAN PABLO et de la vie quotidienne madrilène.

« Hola Buenas, Soy Inès !! Madrid ? Qué Rico ! Holà, moi c’est Inès et j’ai saisi l’opportunité de partir un semestre à l’étranger durant ma troisième année de Bachelor IMBS à Madrid. Croyez-moi, ce fût la meilleure expérience de ma vie. Alors, tapas, Churros, Real Madrid ? , mais pas que !

A 3 heures d’avion de notre région, on s’envole vers une destination qui regorge d’endroits incroyables. Lorsque vous arrivez à l’école, vous êtes un peu perdu. Vous essayez de chercher des visages qui vous paraissent « français » et rapidement vous comprenez que ces aprioris sont inutiles : Personne n’a la tête du « français ». Alors on se lance. On galère au début avec notre niveau de « franglais » et d’espagnol de vacanciers et puis « Vamos » pour l’aventure !

L’école CEU SAN PABLO

L’école CEU SAN PABLO est une des meilleures en terme de création d’entreprise, mais également pour se professionnaliser. Nous choisissons des cours en anglais et/ou en espagnol pour améliorer notre niveau de langue. Nous avons la chance d’avoir des intervenants qui viennent de loin pour nous présenter de réelles problématiques d’entreprise à résoudre. A la clef ? Une semaine d’intégration dans leur entreprise ! Et croyez-moi qu’accéder aux bureaux de Guess en Suisse en créant leur nouveau produit ou leur nouvelle stratégie marketing, ça motive pour travailler !

De plus, quoi de mieux que le soleil pour travailler efficacement ? En cours de « marketing estrategico » par exemple, le prof a profité d’un événement au sein de l’école pour nous demander d’organiser son cours autour des différentes animations commerciales présentées. L’objectif ? Discuter avec les jeunes diplômés de l’école, créateur d’entreprises pour connaitre leur business model et faire parler de leur marque dans nos pays (France, Colombie, Mexique, USA, Turquie). Les méthodes de travail sont très différentes et c’est ce que j’étais venue chercher ici !

“Il est important de sortir de sa zone de confort. « Pues, Vamos ! » “

Inès, Bachelor 3

La vie à Madrid

Accessible à tous (en colocation), je vous conseille vivement d’habiter dans le centre-ville afin de profiter pleinement de toutes les activités : bronzer au parc Retiro, voir le sunset au Parc de Debod, boire un verre sur des Rooftop (très romantiques), sans oublier d’aller voir nos stars internationales : Antoine griezmann à l’Atletico de Madrid ou Zizou au Real Madrid (depuis qu’il est revenu sur le banc madrilène).

N’oubliez pas non plus les musées ! Ils sont tous gratuits pour les étudiants. Vous y verrez notamment le fameux Guernica ! Avec le métro, vous pouvez visiter la totalité de Madrid, mais également les villes comme Tolède et Segovia situées à 1h du centre-ville.

Partir et vaincre sa timidité

Partir seule à l’étranger ? Pour ma part, j’étais très anxieuse à l’idée de partir vivre à l’étranger, dans un pays que je ne connais pas, seule, loin de ma famille et de mes amis. Mais il est important de sortir de sa zone de confort. « Pues, Vamos ! » Nous sommes tous dans la même situation lorsque nous arrivons ici. Tout le monde est seul. On cherche tous à rencontrer des gens de différentes nationalités. Malgré la timidité de certains, on se crée très rapidement une petite famille madrilène. Il est impossible de ne connaitre personne dans cette ville. Tout est fait pour les rencontres ! Que ce soit à l’école où à l’extérieur, vous ne trouverez jamais de « coloc’ » inférieur à 8 personnes (Ici, tout le monde habite en colocation car les logements sont beaucoup trop chers !). Ces moments à cuisiner et manger tous ensemble des plats typiques de nos pays d’origine nous permettent d’effacer la timidité !

Soirée internationale
Une soirée internationale

J’ai également voyagé à travers le pays, notamment pour rendre visite à Ana et Sandra, 2 étudiantes de Grenade venues faire leur échange universitaire à Dunkerque l’an passé ! Le réseau ISCID-CO est international et c’est super cool de retrouver des personnes de cette manière !

Retrouvailles à Grenade
Retrouvailles à Grenade

Si j’ai un conseil à vous donner, foncez ! N’ayez pas peur ! Cette expérience ne peut vous apporter que du positif. Je sais qu’on a du mal à se faire une idée en lisant nos témoignages, alors, foncez et vivez votre propre expérience !


D’autres témoignages d’étudiants sur notre page dédiée aux échanges universitaires.